Xamarin Forms 2.0 : What’s new?


Comme mentionné dans l’article précédent, Xamarin est un environnement de développement permettant d’utiliser le langage C# de Microsoft, pour créer des applications mobiles.
Xamarin.Forms est une librairie de code qui permet de construire des UI Natives pour iOS, Android et Windows Phone depuis un code C# simple et partagé, donc unique.
La version 2.0 de Xamarin.Forms venant avec la version 4.0 de Xamarin, ajoute des nouveautés permettant à la fois de simplifier le travail des développeurs et d’accélérer les développements. Cette version permet ainsi de doubler les performances, en fonction des cas.

Nous allons voir ensemble les différentes nouveautés venues avec cette version sur le framework Xamarin.Forms :

  • XAML :
    Avec la version 2.0 de Xamarin.Forms, nous avons un nouveau compilateur XAML beaucoup plus performant ! Il génère des erreurs au moment du build de l’application contrairement aux versions précédentes, où il fallait lancer l’application et naviguer sur la page contenant l’erreur. Pire encore, l’ancien compilateur ne donnait aucune information sur l’erreur et le développeur était contraint de relire tous son code ligne par ligne pour la trouver.
    Avec la nouvelle version, l’erreur est mentionnée directement au moment du build comme vous pouvez le voir dans l’image suivante :

    Image1

    Ceci fait évidemment gagner du temps de développement.

  • Prise en charge des derniers OS: 
    La nouvelle version vient avec la prise en charge des dernières plateformes logicielles. Windows 10 en fait donc partie, de même qu’Android 6.0 Marshmallow et iOS 9.0/9.1. Il y a donc une prise en charge des nouvelles API et du nouveau format universel sous Windows 10.
  • Développement iOS = moins de contraintes ! 
    Avec la nouvelle version, nous pouvons finalement développer et débugger les applications iOS complètement sur Visual Studio. Puisque l’on parlait du pont avec les Mac, le nouveau Mac Agent permet de configurer plus rapidement la connexion et les outils.
    Plus besoin d’utiliser le Mac Build Hosts pour configurer le Mac et la machine Windows. Nous avons seulement besoin d’ouvrir une connexion SSH avec le Mac Agent sur un seul Mac et plusieurs machines Windows vont pouvoir ainsi être connectées au Mac en même temps. Ceci dit : More Work, Less Macs  :-)
  • Test Cloud et Insight :
    La nouvelle version 4.0 de Xamarin veut évidemment accélérer certains processus de développement et nous propose ainsi deux nouveaux outils qui devraient être particulièrement utiles : Test Cloud et Insights.
    Le Test Cloud nous permet d’envoyer une application de test à plusieurs appareils mobiles hébergés par Xamarin, pour en analyser le comportement (60 minutes de temps de test gratuit sur Xamarin Cloud). Avec le Test Recorder, nous pouvons générer automatiquement des tests d’interfaces graphiques et les modifier si besoin.
    Insight fournit en temps réel des informations, statistiques et des diagnostics sur la manière dont l’application se comporte.
    Il faut noter que ces deux outils ne sont pas en eux-mêmes des nouveautés, Microsoft en proposant de son côté pour Visual Studio.
  • Contrôles graphiques :
    La version 2.0 apporte des nouvelles propriétés sur quelques contrôles dont Entry et Editor :
    – Entry.HorizontalTextAlignment
    – Entry.TextColor
    – Editor.TextColor
    – Editor.FontSize
    – Editor.FontAttributes
    – Editor.FontFamily
  • Nouvelles gestures : 
    Le pincement et le « tirer pour rafraîchir » (quand on tire l’écran vers le bas pour en mettre à jour le contenu) sont deux nouvelles fonctionnalités ajoutées dans la version 2.0 de Xamarin.Forms.
  • Correction de plusieurs bugs : 
    Pour plus d’informations sur les bugs fixés, vous pouvez regarder directement sur le site Xamarin

Xamarin.Forms est devenu beaucoup plus rapide et performant grâce aux différentes nouveautés. Mais il lui manque encore plusieurs fonctionnalités qui ne se font actuellement qu’avec du code Native comme le carousel, la géolocalisation, la localisation de l’application, l’utilisation des SMS, Emails,…

1 commentaire(s)

Commentez cet article