Conférence Microsoft WPC 2016 : ce qu’il faut en retenir…


WP_20160712_12_36_40_Pro

16 000 personnes, 144 pays représentés, presque un parfum de Jeux Olympiques pour cette édition 2016 de la WPC, conférence mondiale des partenaires Microsoft (Worldwide Partners Conference, en bon anglais) qui s’est déroulée à Toronto en Juillet 2016.

En tant que partenaire Microsoft sur de nombreux domaines, DCube était présent à cet évènement

J’ai eu la chance de faire partie de la délégation DCube et de participer à ma première WPC.

Je me propose ici de vous faire un compte rendu très personnel sur cet évènement, sur les informations, les messages qui ont été communiqués par Microsoft pour ses partenaires, notamment en les mettant en perspective avec les éléments d’actualités de l’industrie informatique qui sont arrivés dans la foulée de l’évènement.

La WPC, au fait, c’est quoi ?

WP_20160710_16_58_47_Pro_LI__

L’audacieuse analogie avec les JO s’arrête dès maintenant…

La WPC, c’est :

  • 4 journées bien remplies (keynotes le matin, sessions au choix l’après midi)
  • des évènements plus communautaires en soirée (le plus souvent regroupés par représentants de chaque pays)

Bref, rien à voir avec les JO :)

Et là vous me dites : ça ressemble aux TechDays, en version internationale…

Et là je vous réponds : pas vraiment, et voyons pourquoi…

L’évènement est destiné aux partenaires de l’éditeur : intégrateurs de systèmes (c’est nous !) & ISV, qui constituent la majeure partie du public, mais on y trouve aussi les acteurs de l’OEM, Licensing Solution Providers, Value Added Resellers …

L’objectif de la conférence est double :

  • aligner les stratégies de Microsoft et celles de cet écosystème de partenaires,
  • permettre à ces partenaires de nouer des relations entre eux.

C’est donc un évènement orienté développement du business, où l’on ne va pas assister à de grosses démos techniques (contrairement aux TechDays), mais où l’on va s’informer des évolutions de programmes de partenariat, des technologies sur lesquelles Microsoft va pousser le plus loin ses efforts commerciaux, marketing & techniques.

Quels ont été les messages forts ?

La mission de Microsoft

Au tout début de la keynote de Satya Nadella, la mission de Microsoft est rappelée :

Empower every person and every organisation on the planet to achieve more

WP_20160711_08_55_58_Pro_LI_

Ces12 mots constituent l’ADN de tout ce qui sera exposé lors de la WPC; ils positionnent Microsoft comme fournisseur de solutions pour la transformation numérique des entreprises… et plus globalement de nos sociétés.

Sur le principe, cela me rappelle instantanément le principe de la “raison d’être” qu’on retrouve en holacracy (comme c’est notre cas chez DCube).

L’écosystème des partenaires toujours au centre de la stratégie Microsoft

Microsoft le réaffirme haut et fort : son succès provient de la force de son réseau de partenaires globaux et locaux, qui lui donne la capacité d’accompagner les clients au plus près de leurs besoins fonctionnels et techniques.
Les évolutions de son offre (cloud, innovations dans la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle) sont des opportunités pour les partenaires de développer de beaux projets pour leurs clients !

Azure

Le cloud Azure, fruit d’une part prépondérante des investissements de Microsoft ces dernières années, a bien entendu été un point central dans l’offre technologique mise en avant lors de cette WPC.

Les messages forts à retenir :

  • Azure est considéré comme leader dans les Gartner Magic Quadrants portant sur le cloud, et 85% des entreprises du Fortune 500 utilisent des services Azure.
  • Sécurité et respect des contraintes réglementaires (trusted cloud) : Microsoft s’assure d’atteindre le niveau maximal des certifications sécuritaires (il en possède en tout cas plus que les autres acteurs du marché).
  • Les données clients appartiennent … aux clients. La victoire en justice de Microsoft quant à la protection des données stockées en dehors des USA, a été amplement relayée (notamment dans la keynote présentée le 3ème jour par le responsable juridique de Microsoft … jamais je n’aurai imaginé qu’un responsable juridique puisse autant soulever les foules !).
  • L’offre la plus complète et en constant enrichissement: de nombreux services apparaissent à un rythme soutenu (dur de rester au courant de tout diront certains !), s’améliorent au fur et à mesure des retours utilisateurs (oui, Microsoft est à l’écoute !)
  • La seule offre hybride du marché : Azure Stack est un produit qui s’installe dans votre DataCenter et qui permet de gérer un Azure sur votre propre site. Mêmes outils de management IaaS, même modèle de programmation PaaS… parfait quand on ne veut pas dépendre complétement des datacenters Microsoft (et un article récent du Monde Informatique montre que c’est une tendance nette du marché). Petit bémol : le produit Azure Stack a été reporté à 2017 pour lui assurer un niveau de qualité irréprochable au lancement (une des seules annonces négatives de la conférence).
  • Proximité : les régions Azure, zones où Microsoft dispose de datacenters Azure, sont plus nombreuses que celles d’Amazon et de Google réunies. Ainsi, les applications peuvent tourner au plus près de nos clients. On continue à espérer un DataCenter en France, à l’heure où le gouvernement rappelle aux collectivités locales  leur impératif de stockage sur le territoire national…
  • Lancement d’AppSource, plateforme de solutions métier en SaaS, reposant sur les briques Azure qui dispose déjà de nombreuses solutions … et qui n’attend que les nôtres/les vôtres.

Quelques jours après la WPC, deux études sont rendues publiques et renforcent notre confiance dans l’intérêt d’investir sur cette offre  :

Windows 10 et les nouveaux usages

Beaucoup de communication autour des usages, qu’ils soient dans la sphère privée ou professionnelle, que l’on peut faire autour de Windows 10 :

  • Faisons fi de la 2D, imaginons des projets de réalité augmentée avec Hololens (regarder le replay de la keynote du jour 2 pour voir le projet bluffant réalisé pour le PGA Tour, instance d’organisation des tournois de golf professionnels).
  • Les usages ont besoin d’aller au delà de la limite des interactions clavier/souris. L’Anniversary Update de Windows 10, en cours de déploiement à l’heure où ces lignes sont écrites, va permettre d’intégrer plus facilement l’interaction avec le stylo ( Windows Ink), la commande intelligente de nos apps via la voix (Cortana), laissant libre cours à notre imagination pour trouver des solutions innovantes pour nos clients. Voir la démo bluffante ET hilarante de Bryan Roper (à 12:00 ici)

image

  • Lancement du programme “Surface As a Service”, qui va permettre aux entreprises d’équiper en mode locatif leur flotte IT d’hybrides Surface dotées de Windows 10 (as a Service) et d’Office 365. On imagine facilement l’intérêt d’un tel programme en le projetant sur des cas d’utilisation comme celui de la démo de Bryan Roper…
  • Dans un monde en permanence sous la menace d’attaques sur nos données, Windows 10 apporte des solutions pour les protéger : Windows Hello &  Credential Guard pour l’authentification, Device Guard & WDATP pour la protection contre les data breaches.
  • L’utilisation de Windows 10 dans le monde IoT va être facilité par le passage à la gratuité des licences pour les “petits” devices

Là aussi des éléments d’actualité sont entrés en résonance quelques jours après la conférence : un accord entre 2 organismes de normalisation (Open Connectivity Foundation et le Thread Group) et l’engagement de Microsoft d’intégrer ces normes dans Windows 10 dès 2017. Cela va permettre de piloter des éléments de domotique depuis les terminaux Windows 10. Demander à Cortana d’interagir avec des objets connectés du quotidien, c’est peut être pour demain !

BI, Intelligence Artificielle, bots

Énormément de démos, de sessions et d’annonces dans le secteur de la BI & de l’IA.

La plateforme Azure se dote d’outils d’analyse prédictive et d’intelligence artificielle ouvrant le champs des possibles.

Voir à ce sujet la présentation du projet d’Ecolab autour de la gestion de l’eau dans la keynote du jour 1: acquisition des données en temps réel (IoT), monitoring et reporting (Power BI), et analyse prédictive. Bluffant. Là encore.

Du nouveau dans les certifications …

En tant que partenaire Microsoft, DCube suit de près l’actualité du programme de certification de ses collaborateurs, et pas mal de nouveautés ont été annoncées au détour d’une session spécifique au sujet des formations/certifications :

  • Suppression progressive des certifications “Technology Specialist”
  • Réduction du nombre des examens pour aboutir à un titre donné, pour raccourcir les parcours (même si cela va résulter en un programme plus étoffé pour chaque exam, bien sûr)
  • De plus en plus de certifications seront dotées d’une date d’expiration et vont requérir de passer régulièrement des examens de “mise à jour”. Bon, quand on voit la vitesse à laquelle évolue une offre comme Azure, on ne peut qu’abonder dans ce sens !

 

Qu’en retenir ?

Des keynotes qui permettent à la fois de prendre du recul et de se projeter dans l’avenir.

Des sessions au contenu diversifié et passionnant.

Des évènements de networking efficaces et dans un esprit très constructif entre partenaires.

Une organisation très impressionnante : un sans faute dans la gestion des keynotes, des sessions, des foules, et j’ai pu bénéficier en tant que “first time attendee” de multiples attentions (sessions d’aide pour tirer au maximum partie de l’évènement, un mentor …). Tout est fait pour placer les partenaires dans les meilleures conditions ! Un grand bravo à l’organisation (Microsoft Corp & Canada).

Bref, que du bon, qui laisse entrevoir un exercice passionnant pour l’année à venir !

 

ByeWPC

 

Commentez cet article